Présentation de La Cave par nos membres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de La Cave par nos membres

Message par Dekann le Ven 27 Avr - 22:43

"Bienvenue. Ici, vous vous trouvez dans ma cave. Ne faites pas attention au désordre *pousse les cadavres usagés sur le côté*, j'ai pas eu le temps de ranger !
Oh, vous êtes nouveau ici ? Très bien, mes adeptes vont vous présenter ce lieu mythique ..

Laodynos, décris nous la cave ..
Spoiler:
http://img829.imageshack.us/img829/519/concourcave.png

Maintenant, ma chère Erylis, c'est ton tour !
Spoiler:
La Cave...


Vous voulez que je vous décrive la cave, c'est bien ça ? Je n'ai jamais
aimé empêcher les autres de dormir, mais puisque vous y tenez, asseyez
vous, vérifiez que vous avez de la lumière et écoutez...
Je ne
peux pas vous expliquer comment y entrer, personne ne choisi d'y entrer.
C'est Dekan qui nous y appelle. Personne ne peux résister à l'appel.
Votre corps est entraîné sans pouvoir rien faire, ce n'est pas de la
téléportation. La téléportation ne fait pas mal. Et ce sont bien des
liens que j'ai senti, enroulés autour de moi. Je les ai senti se serrer,
encore et encore plus fort. Puis j'ai disparu. J'étais heureuse, la
douleur commençait à disparaître... Et j'ai réapparu. Le sol était
humide, le plafond bas, l'air glacial. Mais pas autant que le regard de
l'ancien GM de Daewoon qui s'est posé sur moi. Il a claqué des doigts,
et s'est effacé. Moi j'étais poussée dans différents couloirs sans
pouvoir choisir. J'ai tout essayé : Autonomie, Illusion des Ténèbres,
Rapidité... Je n'ai pas réussi à m'enfuir ni à me libérer. Je me rendais
douloureusement à l'évidence : j'étais prisonnière de La Cave. Je
trainais des pieds dans un noir des plus total. Pourtant incomparable à
celui qui s'élevait en moi. Je demeurais incapable de réfléchir, de
trouver une idée. Même ma personnalité SM s'était cachée, apeurée. Que
me réservait Dekan ?
J'ai souvent entendu dire qu'il y a de très
nombreuses pièces dans La Cave, chacune différente. Je vais vous décrire
celle dans laquelle mes pas m'ont menés malgré moi...
Il y avait
un très faible éclairage, que mon bourreau a vite éteint. Mais la scène
qui s'est offerte à mes yeux est inscrite au fond de moi. Laissez moi
vous la lire. Il y avait, tous ceux qui parlent de La Cave le savent,
des poteaux. Plus ou moins larges, avec ou sans corde pour attacher le
malheureux. Des baillons couverts de sang traînés sur le sol, promesse
de souffrance pure. Il y avait une planche fixée au mur, une table de
fortune installée rapidement. Je suis prête à parier que son monteur n'a
pas eu le plaisir de faire mieux, qu'il a fini sur un des poteaux de
cet enfer. La table paraissait pourtant assez stable pour qu'on puisse y
entreposer quelques affaires. Ainsi ai-je pu voir un bon nombre de
fouets, divers et à vous glacer le sang, d'autres baillons mais d'un
blanc immaculé, des tenues de cuir qui n'attendait qu'une occasion pour
réaliser certains fantasmes de Dekan et des liens, certains à pointes
pour imiter les cilices, d'autres rugueux, pour mettre la peau à vif,
qui serviraient à bloquer la victime dans des positions aussi
inconfortables que dérangeantes et enfin des bougies, qui avaient sans
nul doute déjà brûlé de pauvres innocents qui n'avaient servi qu'à
procurer un peu de plaisir au Maître des lieux.
J'ai aperçu des
personnes dans les coins de la pièces, vêtues eux aussi de cuirs, un
masque sur la bouche, les cheveux attachés et la peau marquée au fer
rouge, comme des esclaves condamnés à perpétuité. Je n'ai deviné leur
classe qu'une fois que Dekan a commencé ce qu'il voulait faire. Je ne
vous raconterai rien de ce qu'il m'a fait endurer, ma raison me
l'interdit. Mais vous aurez peut-être aperçu les marques dans mon dos.
Elles ne sont qu'une petite partie de ce que j'ai subit. Je sais
désormais que ces personnes se tenaient prêtes à agir si la situation ne
se déroulait pas comme prévue. La moindre tentative de cris après avoir
enlevé mon baillon me coutait une lance du Silence. D'ordinaire
utilisée pour bloquer les points de Mana, je me retrouvait les cordes
vocales coupées le temps que durait le sort. J'étais constamment
attaquée par un Primat, pour être sûr que je ne m'échappe pas. Je
recevais donc, incessamment le sort Empêtrement.
Je suis ressortie
vivante de La Cave, mais c'est bien grâce aux soins du Primat qui
m'empêchait de m'échapper. Ironique situation, où la personne qui vous
soigne est également celle qui vous force à rester sous les coups.
Vous savez désormais tout, ou presque. Vous n'avez pas besoin de savoir ce qui n'est pas dit.

La vérité fait plus mal que le fouet de Dekan.

Et enfin, notre invité Assassix !
Spoiler:
C'etait un soir de janvier, à la croisée des mondes, il faisait froid
mais le ciel semblait s'ouvrir dans son intégralité à la puissance
d'une gaieté inédite...

Je marchais dans les rues de Flarine à la recherche de qui voudrait bien m'héberger.
Je
répétais cette tache, inlassablement chaque soir, vous l'aurez donc
deviner, j'etais un petit bohémien menant une vie de mendicité. Ce que
l'on appel plus communément un "Vagabond".

Ce soir la, personne
n'avait eu la bonté de m'offrir son hospitalité. J'étais seul dans la
pénombre de cette ville calme et endormie par la nuit.
Je tremblais
de froid et de peur d'une attaque d'un quelconque voleur ou animal. La
situation semblait bien entachée et presque désespérée.
C'est alors que je vis un petit reflet d'une lumière dans le noir de la nuit qui semblait provenir d'une cabane abandonnée.
Il ne m'en fallait pas plus pour me décider à aller voir de plus près, qui dit lumière dit forcément habitant à l'intérieur.

Je frappai 3 fois à la porte, sans réponse ... C'est alors que je me décidai à ouvrir cette porte sans y avoir été invité.
A
ma plus grande surprise il n'y avait rien. Je me trouvais dans une
pièce vide, sans aucun meubles ni rien, un vide total hormis une ampoule
et une trappe au sol.

Je m'approchai de la trappe afin de voir s'il y avait quelconque moyen de l'ouvrir. Elle s'ouvrit sans réelle résistance.
Lorsque tout à coup, stupeur, un espèce de vortex m'aspira.

... [...]

Je
me trouvais à présent couché sur un sol en bois, j'avais mal partout,
comme une impression d'avoir fait une chute d'une quarantaine d'étage.
Je me relevai doucement, en un éclair la pièce s'alluma.
J'avais atterri dans une pièce d'environ 30 à 40 mètres carrés, de forme triangulaire qui semblait convergé vers un lieu.
La
pièce était ornée de tapisserie aussi magnifique les unes des autres.
Elle était munie d'un sol en bois ciré à la perfection et de lustres en
or massif qui donnait à la pièce un caractère royale, noble.

J'avançais
vers ce point ou la pièce semblait converger... Plus j'avançai et plus
la lumière avait du mal à percer la noirceur de la pièce.
J'avais comme le pression d'avoir changer d'univers, de lieu.
Le
sol était à présent délabré, les murs comportaient des symboles
horrifiants et à connotations maléfiques, il n'y avait plus de lumière,
j'étais éclairé par des sortes de lucioles à dents de sabres... Des
bestioles peu recommandable au venin mortel.
J'avais complètement changé d'univers.

Je
continuai d'avancer, j'arrivai au bout de la pièce, je me trouvai dans
petite pièce ovale avec une bibliothèque énorme qui faisait le tour de
la pièce.
Un homme venu de nul part apparu à coté de moi, il me tendit la main, je la saisie.
Il
faisait apparaître des images dans mon esprit, je voyais la même pièce
où j'étais actuellement, il y avait un panneau où il était écrit : "Cave
de Dekann", les images défilaient je voyais à présent des gens maigres
attachés à cette même bibliothèques, d'autres corps inertes sur le sol,
d'autres en l'air sans vie, je voyais à présent du sang, des hommes nus,
des femmes nus, du sang, des monstres, le diable, les ténèbres, LA MORT
...

- Papy papy ! Elle fait trop peur ton histoire ! Comment je peux faire pour dormir !
-
Il ne fallait pas me demander une histoire mon enfant, mais au moins
maintenant tu es au courant, les enfants qui ne se comportent pas bien
sont envoyés dans la cave de Dekann et tu sais ce qu'il adviendra de toi
la-bas : HAHAHA !

... FIN !

Bien.. Vous avez survécu jusque là .. Je vais donc ouvrir les portes, tenez vous prêts !
*Un spectacle d'horreur se présente devant vos yeux ébahis*

Spoiler:
http://image.noelshack.com/fichiers/2012/13/1333135987-concourslacave.png

MOUAHAHAHAHA ! "


Dernière édition par Dekann le Mar 14 Aoû - 18:39, édité 2 fois
avatar
Dekann
 
 

Messages : 1397
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 20
Localisation : Ici, et pas là.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.daewoon-flyff.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de La Cave par nos membres

Message par Erylis le Ven 27 Avr - 22:45

Encore merci =D
avatar
Erylis
 
 

Messages : 1304
Date d'inscription : 21/01/2012
Age : 20
Localisation : Strasbourg, Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum